Zoom Château Durfort-Vivens 2012

Château Durfort-Vivens 2012

€67,00
Cet opus 2012 de Durfort-Vivens invite le dégustateur à se laisser entraîner par la douce sensation d’équilibre, d’harmonie et de finesse en lui offrant toute l’élégance et la richesse de son terroir.
Le critique Miche Bettane qualifie le vin de la mani ère suivante: "Margaux parfaitement typé, élégant, long, suave, il sera bon jeune et vieux !"

Le Château Durfort-Vivens 2012 présente une robe brillante d’un rubis profond aux reflets grenats. Il exhale un bouquet intense et complexe qui marie délicatement les fruits rouges comme la cerise griotte, la groseille et la mirabelle, les notes de fleurs blanches (Lilas), les épices (poivre de Cayenne, réglisse). L’élégante fragrance est soutenue par la fraîcheur des touches minérales. La bouche s’offre comme une pure expression de l’élégance et de la finesse des grands Margaux. L’attaque est franche et fraîche. La texture est finement ciselée par des tanins soyeux et charmants qui prolongent harmonieusement la finale d’une superbe fraîcheur minérale dans la tradition des grands terroirs margalais.

BETTANE+DESSEAUVE, 17-17,5/20 - "Les progrès se confirment, avec un vin de grand format, très séveux, noblement bouqueté, allongé, très marqué par les cabernets. Tanin complexe, énergique, les bienfaits de la viticulture biodynamique sont évidents ici. Grand rapport qualité-prix probable." (mai/juin 2013)
"Margaux parfaitement typé, élégant, long, suave, il sera bon jeune et vieux !" (septembre 2014).

LE POINT, 17/20 - "Fruits noirs, poivre noir, cerise burlat, bouche fine, délicate, tanins soyeux, frais, joli fruit. Très joli. Vrai Margaux."

La douceur hivernale a favorisé un départ en végétation plutôt précoce. La pousse est encouragée par d’abondantes précipitations fin avril. La fraîcheur printanière qui s’installe ralentit le cycle de la vigne et en particulier la floraison qui s’étale sur une longue période. Les pluies début juin gênent la fécondation des merlots ainsi affectés par la coulure. Une grande sécheresse estivale aide à contenir la pression phytosanitaire mais se révèle très contraignante pour les jeunes vignes. Une véraison mi-août et de bonnes conditions de maturation lente et régulière.

Vignoble de 55 hectares au sein de l'appellation Margaux.
Le terroir est composé de graves profondes du quaternaire. L'assemblage est de 79% de cabernet- sauvignon, 19% de merlot et 2% de cabernet franc.
Le Château Durfort-Vivens 2012 a été élevé en barriques pendant 18 mois avec une proportion de 45% de bois neuf.

Commentaires de dégustation   

Le Château Durfort-Vivens 2012 présente une robe brillante d’un rubis profond aux reflets grenats. Il exhale un bouquet intense et complexe qui marie délicatement les fruits rouges comme la cerise griotte, la groseille et la mirabelle, les notes de fleurs blanches (Lilas), les épices (poivre de Cayenne, réglisse). L’élégante fragrance est soutenue par la fraîcheur des touches minérales. La bouche s’offre comme une pure expression de l’élégance et de la finesse des grands Margaux. L’attaque est franche et fraîche. La texture est finement ciselée par des tanins soyeux et charmants qui prolongent harmonieusement la finale d’une superbe fraîcheur minérale dans la tradition des grands terroirs margalais.

Notes des critiques   

BETTANE+DESSEAUVE, 17-17,5/20 - "Les progrès se confirment, avec un vin de grand format, très séveux, noblement bouqueté, allongé, très marqué par les cabernets. Tanin complexe, énergique, les bienfaits de la viticulture biodynamique sont évidents ici. Grand rapport qualité-prix probable." (mai/juin 2013)
"Margaux parfaitement typé, élégant, long, suave, il sera bon jeune et vieux !" (septembre 2014).

LE POINT, 17/20 - "Fruits noirs, poivre noir, cerise burlat, bouche fine, délicate, tanins soyeux, frais, joli fruit. Très joli. Vrai Margaux."

Le millésime 2012   

La douceur hivernale a favorisé un départ en végétation plutôt précoce. La pousse est encouragée par d’abondantes précipitations fin avril. La fraîcheur printanière qui s’installe ralentit le cycle de la vigne et en particulier la floraison qui s’étale sur une longue période. Les pluies début juin gênent la fécondation des merlots ainsi affectés par la coulure. Une grande sécheresse estivale aide à contenir la pression phytosanitaire mais se révèle très contraignante pour les jeunes vignes. Une véraison mi-août et de bonnes conditions de maturation lente et régulière.

Description avancée   

Vignoble de 55 hectares au sein de l'appellation Margaux.
Le terroir est composé de graves profondes du quaternaire. L'assemblage est de 79% de cabernet- sauvignon, 19% de merlot et 2% de cabernet franc.
Le Château Durfort-Vivens 2012 a été élevé en barriques pendant 18 mois avec une proportion de 45% de bois neuf.