Zoom Château Haut-Bages Libéral 2016

Château Haut-Bages Libéral 2016

€53,00
Claire Villars-Lurton, propriétaire, s'oriente vers une viticulture durable, souhaitant donner de la voix au terroir si singulier et si qualitatif du Château Haut-Bages Libéral. Le cru est désormais en cours de certification en agriculture biologique et en biodynamie.
Au niveau gustatif, 2016 a tout d'un vrai Pauillac et fait preuve d'une certaine élégance : un vin dense et profond, aux arômes de fruits noirs et de fruits rouges, à la texture onctueuse et soyeuse.

La robe est dense et profonde. Au nez le bouquet est précis et somptueux. Des arômes de petits fruits rouges et noirs (cassis, prunes noires mûres) se mêlent à une pointe menthée. Au palais, on découvre des tanins fins, enrobés d’arômes de mûre et de framboise. La bouche est onctueuse et soyeuse. Une très longue finale accompagnée d’une incroyable profondeur.

VINBLADET, P. WINDING, 94-95/100 - "Parfum de cassis mûr, très frais, fumé aux fines nuances du plat. Goût aérien et corsé, tanins mûrs, arrière-goût frais, long et mûr, fumé, très élégant."

JAMES SUCKLING, 94-95/100 - "Très fondant et déjà long en bouche avec des tanins mûrs et beaucoup de fruits, laissant place à des arômes de cassis et de tabac. Belle longueur."

WINE ENTHUSIAST, 93-95/100 - "Le domaine produit cette année un vin qui regorge de fruits noirs juteux. Structuré et fruité, il possède un excellent potentiel à long terme."

L’année a été marquée par de nombreux incidents climatiques qui ont rendu le début de saison complexe : l’hiver a connu des records de précipitations, des températures très douces, du gel et une pression incessante du mildiou jusqu'à fin juin. Cette pression a été compliquée à gérer en biodynamie mais une grande vigilance a permis de limiter les attaques sur grappes. En été, la tendance s’est inversée avec un mois de juillet, qui fut le plus sec des 10 derniers millésimes. Août et septembre connurent des températures au-dessus des moyennes saisonnières. Le déficit hydrique a renforcé l'accumulation d'anthocyanes dans les baies et les fortes températures, celle en sucre. La baisse des températures à la mi-septembre a permis de préserver la qualité aromatique des baies et de pousser les maturations et l'extraction des tanins. Les vins produits sont très équilibrés, riches en couleur et en tanins.

Le vignoble, de 30 hectares seulement au sein de l'appellation Pauillac, jouit d'un terroir très qualitatif. Il est en cours de conversion en agriculture biologique.
Le terroir est composé de graves profondes, d’argile et de calcaire crayeux.
Assemblage de cabernet sauvignon (70%) et de merlot (30%).
La totalité de ce vin fut élevé en barriques de chêne pendant 16 mois dont 40% de bois neuf.

Commentaires de dégustation   

La robe est dense et profonde. Au nez le bouquet est précis et somptueux. Des arômes de petits fruits rouges et noirs (cassis, prunes noires mûres) se mêlent à une pointe menthée. Au palais, on découvre des tanins fins, enrobés d’arômes de mûre et de framboise. La bouche est onctueuse et soyeuse. Une très longue finale accompagnée d’une incroyable profondeur.

Notes des critiques   

VINBLADET, P. WINDING, 94-95/100 - "Parfum de cassis mûr, très frais, fumé aux fines nuances du plat. Goût aérien et corsé, tanins mûrs, arrière-goût frais, long et mûr, fumé, très élégant."

JAMES SUCKLING, 94-95/100 - "Très fondant et déjà long en bouche avec des tanins mûrs et beaucoup de fruits, laissant place à des arômes de cassis et de tabac. Belle longueur."

WINE ENTHUSIAST, 93-95/100 - "Le domaine produit cette année un vin qui regorge de fruits noirs juteux. Structuré et fruité, il possède un excellent potentiel à long terme."

Le millésime 2016   

L’année a été marquée par de nombreux incidents climatiques qui ont rendu le début de saison complexe : l’hiver a connu des records de précipitations, des températures très douces, du gel et une pression incessante du mildiou jusqu'à fin juin. Cette pression a été compliquée à gérer en biodynamie mais une grande vigilance a permis de limiter les attaques sur grappes. En été, la tendance s’est inversée avec un mois de juillet, qui fut le plus sec des 10 derniers millésimes. Août et septembre connurent des températures au-dessus des moyennes saisonnières. Le déficit hydrique a renforcé l'accumulation d'anthocyanes dans les baies et les fortes températures, celle en sucre. La baisse des températures à la mi-septembre a permis de préserver la qualité aromatique des baies et de pousser les maturations et l'extraction des tanins. Les vins produits sont très équilibrés, riches en couleur et en tanins.

Description avancée   

Le vignoble, de 30 hectares seulement au sein de l'appellation Pauillac, jouit d'un terroir très qualitatif. Il est en cours de conversion en agriculture biologique.
Le terroir est composé de graves profondes, d’argile et de calcaire crayeux.
Assemblage de cabernet sauvignon (70%) et de merlot (30%).
La totalité de ce vin fut élevé en barriques de chêne pendant 16 mois dont 40% de bois neuf.